Navigation

Différences régionales de traitement médical en fin de vie

 

Cette étude examine la répartition régionale du recours aux prestations médicales au cours des douze derniers mois de la vie de personnes décédées. Les différences régionales pourraient indiquer une prise en charge médicale excessive ou insuffisante à cette phase de la vie.

Description du projet (projet de recherche terminé)

Des enquêtes réalisées dans plusieurs pays montrent que l’ampleur des traitements médicaux dans la dernière phase de la vie peut varier fortement d’une région à l’autre. Les différents modèles de traitement ne reflètent pas seulement les besoins réels des patients et de leurs proches, mais surtout des différences structurelles de l’offre, c’est-à-dire des différences régionales de disponibilité des hôpitaux, médecins et établissements médico-sociaux. Cela permet de supposer que le traitement de patients se trouvant dans une phase de leur vie particulièrement sensible n’est pas toujours adéquat.

Objectif

Il s’agit, dans le cadre de cette étude, de documenter la répartition régionale en Suisse des traitements en fin de vie et d’identifier les causes éventuelles de différences entre les modèles de traitement. L’unité géographique retenue pour cette étude est le périmètre de compétences des hôpitaux. Ce procédé permet d’opérer une documentation des ressources régionales et de leur utilisation en fonction de la population (nombre d’hôpitaux, de médecins, d’appareils, etc. pour 1 000 habitants), indépendamment des frontières administratives ou autres. Les données des assurances-maladie permettent de retracer les chemins cliniques suivis par les personnes au cours des douze derniers mois de leur vie, que ce soit dans le secteur ambulatoire, les hôpitaux, les foyers pour personnes âgées ou les EMS. Cela permettra de déterminer individuellement les différences régionales d’intensité de traitement et les coûts qui y sont liés et de les mettre en rapport avec l’offre de prestations disponible dans les régions.

Importance

Les résultats devraient contribuer à offrir aux personnes en fin de vie le meilleur traitement médical possible, tout en assurant une prise en charge efficace et en veillant à l’égalité des droits.

Titre original

Regional and temporal variation in end of life care in Switzerland

Direction du projet

  • Prof. Dr. Kerri Clough-Gorr, Institut für Sozial- und Präventivmedizin (ISPM), Universität Bern
  • Prof. Dr. Andreas E. Stuck, Geriatrie Universität Bern, Inselspital Bern
  • Prof. Dr. Matthias Egger, Institut für Sozial- und Präventivmedizin, Universität Bern
  • Prof. Dr. David C. Goodman, The Dartmouth Institute for Health Policy and Clinical Practice, Lebanon, NH, USA

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Kerri Clough-Gorr Institut für Sozial- und Präventivmedizin (ISPM) Finkenhubelweg 11 3012 Bern +41 31 631 35 11 kerri.clough@ispm.unibe.ch

De ce projet